Dire « Non » à quelqu’un a toujours été quelque chose de difficile pour moi. J’ai accepté beaucoup de propositions, de relations, de situations, qui ne me convenaient pas complètement, par peur de décevoir l’autre. Par peur de prendre le risque de ne pas être aimée. Déjà étant enfant, je croyais qu’on attendait de moi que je dise « Oui » à tout, que je sois une fille gentille, qui ne fait pas d’histoires, qui rend les gens heureux.

Ces dernières années, grâce à une thérapie qui m’a permis d’ouvrir les yeux, en me retrouvant seule face à moi-même quand je marchais sur le Chemin et aussi grâce à une volonté de me sentir plus alignée, tout cela m’a sauté aux yeux. J’ai pris conscience qu’en disant « Oui » à l’autre alors que je pensais « Non », je me disais « Non » à moi-m’aime. Et me dire « Non » à moi-même, ça a bien plus de conséquences que ce que je pouvait croire. En fait, me dire « Non », c’est aussi dire « Non » à la Vie en moi, et aux autres, in fine. Car quand je me dis « Non » pour dire « Oui » à l’autre et que je fais quelque chose pour lui faire plaisir mais qui me coûte (car je n’ai pas l’énergie ou que je ne me sens pas alignée avec l’action en question), alors mon énergie se contracte, je le fais mal, je lui en veux inconsciemment, etc. Et dans cette énergie-là, je n’apporte ni à l’autre, ni à moi, ni au reste du Monde.

Je pense que chacun de nous a sa propre note à jouer dans l’Orchestre qu’est la Vie. Si je ne peux plus jouer ma note, alors ça affecte l’Orchestre tout entier. Savoir cela m’aide à dire « Non » et aussi, ça m’aide à accepter le « Non » de l’autre. Si l’autre me dit « Non », c’est qu’il se choisit, qu’il s’écoute et donc qu’il prend soin de jouer au mieux sa propre note 🙂

 

 

Une citation de Paulo Coelho qui illustre bien ce propos

Newsletter

Restez informés !

Inscription réussie ! Merci et à bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This